Sürkrüt

Blog de l’atelier de Communication graphique de la HEAR

Les Villes Intelligentes, réactions en image des années 3


« Celles-ci ne doivent pas seulement chercher à être compétitives, créatives ou durables, mais devenir intelligentes »

Ces adjectifs, utilisés par Clarence Maender pour qualifier les villes intelligentes, pourraient définir la direction à prendre pour le premier projet de l’année proposé par Philippe Delangle et Yohanna My Nguyen. Concevoir une affiche certes, mais surtout donner sa vision des villes intelligentes, en réaction à l’article «à propos des villes intelligentes» publié sur le site de la revue L’An 02.

Réagir en images, en mots, se montrer alarmiste ou faire de l’humour, chacun a donné son point de vue sur ces «smart cities», terme vaste et vague qui renvoie à la fois à ces extravilles ultra-connectées mais aussi aux projets de réaménagement, de reconversion de nos bonnes vieilles villes.

lesvillesintelligentes_1

Globalement, plusieurs d’entre nous sont partis sur une vision négative des Smart Cities. Une idée a été celle de l’impression de surveillance et d’hyper-connectivité que présentent ces nouveaux projets urbains. Certains ont fait référence au passé en utilisant des références comme Big Data ou 1984, de Georges Orwell. D’autres ont puisé dans le quotidien contemporain avec les contrats d’utilisation que nous acceptons tous les jours sans jamais en lire une ligne ou la question de la géolocalisation. Le monopole grandissant de certaines multinationales dans ces configurations de villes a également été pointé du doigt.

Une autre manière d’appréhender le sujet était de se projeter dans un mode de vie futur qui découlerait de cette nouvelle organisation urbaine. Un guide de survie saugrenu pour nous mener vers la déconnexion totale ou des épitaphes dans un monde gouverné par les réseaux sociaux. Ce sont donc des visions absurdes et humoristiques qui ont été développées, comme l’ont été aussi des propositions de jeux de mots, en alliant connexion et BDSM.

En parallèle à ces réactions négatives, certains ont pris le parti de contrebalancer voire appuyer les côtés positifs qui pouvait en découler. Ainsi quelques productions parlaient du rôle des réseaux sociaux et de l’Internet dans le cadre d’évènements historiques importants. Et d’autres ont envisagé les évolutions possibles à titre social à travers une application permettant de déposer des musiques ou des messages dans la ville.

lesvillesintelligentes_2 lesvillesintelligentes_3 lesvillesintelligentes_5lesvillesintelligentes_4Les photographies de Elaine Döpkens qui illustrent l’article ont été prises pendant la restitution du sujet en novembre dernier. Bien qu’elles ne donnent qu’un aperçu de quelques affiches produites, elles témoignent avant tout du déroulement de l’accrochage dans des conditions plutôt fraîches.

Catégorie: Ateliers, Laboratoire | Laisser un commentaire


Le Concise


Lucas Descroix, étudiant en 4e année communication graphique (année scolaire 2013-2014) a créé un caractère nommé le Concise.

Né d’un temps de recherche sur les formes littéraires brèves, le caractère Concise est basé sur un principe simple : à mesure que l’on écrit, la lettre gagne en épaisseur jusqu’à devenir rapidement illisible. Reste alors, si l’on veut se faire comprendre, à trouver les mots justes.
L’ensemble fonctionne par l’utilisation quelque peu détournée de fonctionnalités OpenType. Il s’agit d’un point important, puisqu’il permet la diffusion du caractère et s’inscrit dans une volonté d’expérimenter dans les limites du fichier numérique commun, sans besoin de recourir à une application générative ou une quelconque plateforme extérieure.

Ce travail a été chroniqué dans un article du second numéro de la revue Après\Avant, éditée par les Rencontres de Lure (vous pouvez la commander chez R-Diffusion). L’article intitulé « Processus caractéristiques » est rédigé par Loïc Sander et sa première partie s’appuie sur le travail de Laurent Bourcellier, dessinateur de caractère.

Merci également à Sandra Chamaret, enseignante en didactique visuelle à la HEAR, co-rédactrice en chef de la revue et qui participe à la programmation des Rencontres de Lure.

Catégorie: Ateliers | Laisser un commentaire


The perfect buzz


The perfect buzz, un projet de Paul Cabanes dans le cadre du cours de vidéo de Jérôme Thomas et Oh Eun Lee.

Catégorie: Ateliers | Laisser un commentaire


Tour du monde de la création contemporaine


IMG_0679

Au second semestre de ma quatrième année j’ai réalisé un livre contenant une bonne partie de mes références contemporaines en art, graphisme, photographie et design. Ce livre est raconté comme un voyage autour du monde et donne un aperçu de mes inspirations visuelles sur chaque continent.

Il est systématiquement composé d’une présentation de l’artiste suivie d’une description et d’une critique d’un ou plusieurs travaux de ce dernier. Au fil des 260 pages, je présente près de 70 artistes, graphistes, illustrateurs, photographes et designers comme Pierre Vanni, Ian Party, Åbäke, Daniel Eatock, Rineke Dijkstra, Mevis & Van Deursen, Ostengruppe, Peter Mendelsund, Tadeshi Ueda, Sulki and Min, Leandro Erlich et Cheri Samba.

J’ai également réalisé une douzaine d’interviews où je les questionne sur leur façon de travailler et leur avis en matière de création dans les différents coins du monde. Je demande, par exemple,  à un graphiste japonais ce qu’il pense des productions graphiques en Europe et à un typographe iranien ce qu’il aime dans la typographie latine…

Je crée des liens entre les pays, les cultures et les continents, afin de me faire une idée du monde de la création actuelle pour mieux y trouver ma place.

Ce livre est disponible sur le site www.lulu.com.

Catégorie: Ateliers, Laboratoire, Observatoire | Laisser un commentaire


Rencontre avec Catherine de Smet (il y a tout juste un an)


 

Dans le cadre du cycle de conférences “Quelques aspects du graphisme contemporain” proposé par l’Atelier Communication graphique de la HEAR, du 14 mars au 4 avril 2013, Catherine de Smet a proposé une conférence intitulée “Histoire de l’histoire du design graphique”.

À cette occasion les étudiants de 3e année ont chacun réalisé un poster au format A0 à partir d’un article issu soit de son ouvrage Pour une critique du design graphique, soit de l’anthologie qu’elle a codirigée avec Sara deBondt Graphic Design History in the Writing. Cette rencontre a permis aux étudiants d’avoir un retour et un échange sur leur interprétation critique et graphique.

 


Catherine de Smet
Pour une critique du design graphique
Paris, Éditions B-42, 2012

Sara De Bondt et Catherine de Smet (dir.)
Graphic Design: History in the Writing
Londres, Occasionnal Papers, 2012

Catégorie: Ateliers, Laboratoire | Laisser un commentaire